Biarritz : immobilier de charme

immobilier à biarritz

La ville du littoral basque appartient à ces secteurs dont la valeur est certaine et le succès, fondé. D’architecture typique, elle se dresse face à l’Atlantique, sûre de son pouvoir de séduction, en France et à l’international.

Quels sont les principaux quartiers de la ville de Biarritz ?

L’hyper-centre et le front de mer sont recherchés et onéreux. Le premier, piéton à 80 %, vient de connaître une rénovation totale. Le second doit beaucoup à l’attrait des plages et subit la pénurie de produit. Ici, 70 % du parc immobilier relèvent du collectif. Les rares villas avec jardin, garage et vue océan, s’échangent à prix d’or. Un T3 de 55 m2 vaut 250.000 €, une maison de ville de 100 m2 en parfait état, 400.000 €, une villa de 170 m2 sans grandes prestations, à partir de 650.000 €. Le quartier d’Espagne, Beaurivage et Milady arborent tous les types de logement, avec quelques bonnes opportunités en termes de prix. L’endroit suscite un véritable engouement auprès des amoureux du Biarritz authentique, des artistes et des bobos surfeurs. On y trouve encore des hangars transformés en loft. Le mètre carré à rafraîchir s’obtient pour 3600 €, entre 4200 et 4600 € sans travaux en perspective. La maison de ville de 100 m2 se négocie 380.000 €, celle avec jardin et garage, 600.000 €, la villa de standing, 200 m2 avec piscine, de 750.000 à 1,2 M € suivant les commodités et la vue. Saint-Charles, qui rejoint le golf de Biarritz, présente des demeures anciennes, à 1-2,5 M €, des maisons, à 700.000 €, et des appartements bourgeois. Le mètre oscille entre 4000 et 4200 € dans l’ancien, autour de 6000 € sur le haut de gamme. On observe une clientèle huppée, des retraités et des personnes attachées à la cité basque.

Seuls une qualité architecturale, un agencement réussi, une décoration soignée et une localisation de premier ordre permettent de classer un bien parmi les unités de prestige, le segment de prédilection de l’agence. Les acquéreurs se montrent plus exigeants que par le passé. Les jeunes optent pour une villa basque ou une maison de ville. Les seniors, adeptes du « tout à pied », raffolent du centre et de ses commerces. Une demeure de maîtres, entièrement rénovée, près des Halles, coûte 1.250.000 €. Une maison de ville, 100 m2 en front de mer, quartier Beaurivage, atteint 850.000 €.

Le littoral biarrot s’étend du Phare à la Côte des Basques. Les vues sur l’Atlantique sont aussi appréciées qu’inestimables. Le centre abrite les secteurs Saint-Charles, Clemenceau, Les Halles et Jardin Public. Les nouveaux arrivants rêvent d’une vie sans voiture dans une commune où les stationnements manquent cruellement.

Dans quelle mesure les prix ont-ils augmenté ? Quel est votre sentiment pour l’avenir ?

Au cours des six premiers mois de l’année 2007, on note un tassement des valeurs, même si la demande reste supérieure à l’offre. Les clients, échaudés par le niveau élevé des prix, sont de plus en plus nombreux à ne pas franchir le pas de l’acquisition et à se tourner vers d’autres secteurs. Sans compter qu’ils ne jugent pas les prestations en adéquation avec les sommes exigées.

Au cours des quatre dernières années, les prix accusent une hausse de 30 %. La pause actuelle est nécessaire et logique. Cependant, la rareté du foncier, la migration des grandes villes vers les littoraux, la qualité de vie et l’afflux de la clientèle étrangère ne vont pas dans le sens d’une baisse… au contraire. Seule une augmentation significative des taux d’intérêt pourrait se révéler perturbatrice.

A l’heure actuelle, considérez-vous le marché comme actif ?

Le centre et sa proximité n’ont pas de programme neuf et la transaction concerne essentiellement l’ancien. Les infrastructures d’accueil, les congrès, les spectacles, le casino, les golfs et l’excellente critique véhiculée par les médias font de Biarritz une ville de plus en plus prisée. Pour l’heure, les indicateurs témoignent d’une certaine stabilité, avec quelques signes d’irrationalité. Le haut de gamme prospère toujours. Le délai moyen de vente s’échelonne de trois à six mois.

Le marché fléchit. La période n’est pas très favorable. Les taux d’intérêt remontent. Les propriétaires surestiment leurs biens qui, correctement évalués, se vendraient dans un délai raisonnable.

Se dégage-t-il un profil type de la clientèle biarrote ?

Les jeunes cadres aisés abandonnent les centres urbains, préférant investir dans des résidences secondaires amenées à devenir principales par la suite. La plupart choisissent des néo-basques avec un petit jardin, au Parc d’Hiver, en direction de Milady ou près des golfs. Les seniors soutiennent bien le marché. Ils délaissent les spacieuses villas pour se rapprocher du cœur de la ville, dont ils espèrent des appartements de 100 m2 avec ascenseur et garage, une denrée rare. Ils misent sur Jardin Public, Saint-Charles ou les alentours de La Grande Plage. Enfin, la clientèle étrangère, anglaise, irlandaise, espagnole ou américaine, ne résiste pas à la tentation de la côte Atlantique. L’ouverture de nouvelles lignes aériennes a raison de leur dernière réticence.

Notre clientèle se compose principalement de chefs d’entreprise, de cadres supérieurs et de jeunes retraités.

Dans quelle mesure et sur quel type de bien peut-on encore spéculer à Biarritz ?

Biarritz campe un bon investissement. En jouant la carte des prestations haut de gamme, les perspectives de plus-value sont bien réelles.

Vos dernières transactions ?

Une villa à Milady avec jardin, piscine et aperçu mer, 630.000 €. Un terrain, proche de Biarritz, de 2500 m2, 220.000 €.
Une villa des années 30, allée du Fer à Cheval, 1,5 M €. Une autre, avenue de La République, au même prix. Une maison de ville, quartier Beaurivage, 850.000 €.
Une maison de maîtres de 400 m2, entièrement rénovée et prolongée par un petit jardin, 1,1 M €. Un appartement de 125 m2, 620.000 €.

Autres articles Investir

investir thailande

Investir à Phuket: une valeur sûre

Vous souhaitez réaliser un investissement immobilier en Thaïlande dans un but locatif ? Phuket possède des fondamentaux solides qui attirent une clientèle internationale aisée : aéroport international, marinas et golfs, infrastructures commerciales et hospitalières de classe internationale sans oublier… des plages paradisiaques et la multitude d’îles alentours qui en font un endroit idéal pour tous

rachat credit

Fonctionnement du rachat de crédit

Toute personne ayant plusieurs crédits, immobilier y compris, peut recourir à ce qu’on appelle un rachat de crédit. Cette opération permet de réduire les mensualités de vos crédits ainsi que votre endettement, en rassemblant tous les crédits à des taux intéressants surtout en ce moment. Votre gestion financière en sera de plus simplifiée puisque le

Paris 1er

Les grands projets du 1er arrondissement

C’est au cœur de Paris que s’étend le 1er arrondissement, l’un des plus petits de la capitale. Et pourtant, ces 183 hectares sont parmi les plus surprenants de la ville : c’est là même que Paris a vu le jour, et l’arrondissement garde, aujourd’hui encore, les traces de ce passé historique si riche. Un arrondissement plein

Beziers immo

Investir à Béziers

Située au cœur d’une grande région viticole, sur un axe allant de la Méditerranée et de ses plages de sable à un espace vallonné à l’orée du Parc Régional du Haut Languedoc, Béziers présente une belle variété de paysages et des prix encore abordables. Quels sont les principaux quartiers de Béziers ? La plaine viticole,

immobilier portugal

Immobilier au Portugal, AIMI le nouvel impôt foncier

Tous les propriétaires de biens immobiliers au Portugal (sauf cas exceptionnel) doivent s’acquitter annuellement du paiement de l’impôt foncier (IMI).Un nouvel impôts foncier a été créé pour les biens immobiliers de grande valeur – l’AIMI. AIMI – La première application de l’impôt foncier municipal (AIMI) supplémentaire sera payée cette année par les contribuables ayant un