Le dépôt de garantie

depot de garantie

Le dépôt de garantie est la somme d’argent versée au propriétaire lors de la signature du contrat de location. Il garantit le propriétaire contre d’éventuelles dégradations du bien et/ou contre le risque d’impayés.

Quel est le montant ?

La loi du 9 février 2008 légifère et limite le montant du dépôt de garantie.

  • Si vous louez un logement vide, le propriétaire ne peut pas vous demander un dépôt de garantie qui soit supérieur au montant d’un mois de loyer hors charges.  
  • Si le logement que vous louez est meublé, le montant du dépôt de garantie est libre. Cependant, en pratique il correspond généralement à deux mois de loyer.

A savoir qu’il existe des aides pour financer le dépôt de garantie : les aides LOCA-PASS

Notez bien que si le loyer peut être augmenté au cours du bail, le propriétaire n’a en aucun cas le droit de demander une révision du dépôt de garantie.

Quelles sont les conditions de restitution ?

Si, lorsque vous quittez votre location, vous n’avez manqué à aucune de vos obligations (paiement des loyers, état du logement, etc.), le propriétaire a pour obligation de vous restituer le dépôt de garantie dans son intégralité dans un délai légal de deux mois.

Si vous avez manqué à vos obligations locatives (dégradations du logement, loyers et charges impayés, etc.), le propriétaire peut conserver tout ou partie du dépôt de garantie. Dans tous les cas, le propriétaire devra justifier toutes les retenues. Par exemple, en cas de dégradations, il devra fournir un devis ou une facture d’un professionnel pour justifier du coût des réparations et donc des retenues effectuées.

Notez que :

  • Pour les logements loués dans une copropriété, le propriétaire est en droit de conserver une partie du dépôt de garantie jusqu’au décompte des charges annuelles.
  • Le dépôt de garantie ne peut en aucun cas remplacer le dernier mois de loyer (risque de commandement de payer et de saisie conservatoire).
  • Si, suite à des dégradations imputables au locataire, le propriétaire réalise les travaux de remise en état lui-même, il peut uniquement facturer le prix d’achat des matériaux.

Que faire en cas de non-restitution ?

Si vous avez respecté l’ensemble de vos obligations locatives et que le propriétaire ne vous a pas restitué le dépôt de garantie dans le délai légal de deux mois, vous êtes en droit de lui réclamer par lettre recommandée avec accusé de réception le remboursement ainsi que l’application d’intérêts de retard selon le taux légal.

De plus, si cela est nécessaire, vous pouvez intenter une procédure devant le tribunal.

Autres articles Location

resiliation bail

La résiliation du bail

La résiliation par le locataire Vous pouvez résilier votre bail quand vous le souhaitez, quelle que soit la durée pour laquelle vous avez signé : celle-ci n’engage que le propriétaire. Il vous suffit de lui envoyer une lettre recommandée avec accusé de réception et de respecter un préavis de 3 mois. Sous certaines conditions, ce

caution

La caution

La caution est une personne ou un organisme qui s’engage à payer le loyer à votre place si vous êtes dans l’incapacité de le faire. Qui peut se porter caution pour vous ? De manière très courante, un membre de votre famille ou un proche se portera caution pour vous. Attention, c’est un engagement lourd

aide locataire

Le FSL : Fonds de Solidarité Logement

Le Fonds de Solidarité Logement est un organisme départemental venant en aide aux personnes souffrant d’une grande précarité. Celui-ci accorde différentes aides financières. Qui peut en bénéficier ? Les conditions d’attribution du FSL varient en fonction de chaque département. Néanmoins, d’une manière générale, cette aide s’adresse : aux locataires et sous-locataires ; aux propriétaires occupants

location meublée

Qu’est ce qu’une location meublée ?

On parle de location meublée lorsqu’un logement décent permet aux locataires de vivre convenablement sans l’apport de meubles supplémentaires. Quelles sont les règles applicables aux locations meublées ? D’après la loi du 6 juillet 1989 et les articles L. 632-1 et s. du Code de la construction, seules les dispositions suivantes sont applicables : Le

APL

L’APL : Aide Personnalisée au Logement

Tout le monde en France connaît l’acronyme APL (Aide Personnalisée au Logement). Mais la mesure en elle-même est beaucoup moins connue. Si vous partagez le loyer d’une maison, vous pouvez vous demander si vous y avez droit, par exemple. La réponse à cette question et à d’autres. Les colocataires peuvent demander l’allocation de logement partagée